Mandelbrot

Fractalisation du monde moderne

Le premier essai n'est pas vraiment terrible. Mais il y a de l'idée. Il faut revoir absolument le code C. L'apprentissage de Gnuplot semble à reprendre du début. Quelques temps plus tard, c'est un peu mieux. Et en plus, cette image n'est pas si fractale que ça...

Deuxième essai: encore raté, j'arrive plus à retrouver le tarball avec les trucs et les machins et les bidules. Dommage, il y avait plein de FORTRAN dedans. Avec une superbe Julia. et sa célèbre démarche randomatique. Avec du pop-corn numérique et d'étranges attracteurs. Sans compter des couleurs qui flashent.

Zzzzz. Sieste...

Troisième essai. J'ai retrouvé dans mes cartons un vieux (1989) livre de Roger T. Stevens intitulé "Fractal Programming in C", édité par M&T BOOKS (isbn: 1-55851-037-0). Pour vous dire si c'est vieux: la carte vidéo EGA est considérée comme moderne :) Je vais dégainer mon kit vim/gcc, et voir ce que je peux en sortir. Affaire à suivre.

Et là, je suis en train de ressortir un bon vieux xfractint du siècle dernier. C'est assez bluffant, en fait... Par contre, les nouvelles versions sont plus délicates à mettre en oeuvre

Fin 2007, après avoir crée plus de 250.000 inodes dans une ss20, le moment de créer des millions de pixels par la magie de l'agrégation est peut-être venu. Je ne sais pas par quel bout commencer, mais je me lance, une fois de plus. J'avais en effet, dans la fin du siècle dernier, réalisé des agrégations en trois dimensions, avec rendu final par POVray.

Links